Le Traité No 6 et le Jour anniversaire du traité au 21e siècle

Anthony Blair Dreaver Johnston

  • Avant la signature des traités dont nous parlons aujourd’hui, les Nations et les tribus concluaient des traités entre elles.
  • Ces traités anciens se fondaient sur le partage d’une manière pacifique. Il ne s’agissait pas de céder ou de prendre la possession d’une terre ou d’un lieu. 
  • Lors de la conclusion d’un traité, nous fumions le calumet et nous échangions des promesses sous les yeux du Créateur, le témoin de ces promesses. Dans notre langue, il existe un mot sacré que nous n’utilisons pas dans le langage de tous les jours. En français, ce mot signifie « faire une promesse ». C’est un mot sacré dans notre langue, car il est utilisé en ayant pour témoin le Créateur.
  • Afin de garantir le respect de nos promesses, nous échangions aussi des cadeaux.
  • À cette lointaine époque, de nombreuses tribus habitaient dans la région que l’on qualifie aujourd’hui des grandes plaines de l’Amérique du Nord. Il y avait parfois des batailles et des guerres, mais nous parvenions toujours au partage et à la cohabitation pacifiques.
  • Nos traités avec la Couronne, avec le Canada, comportent de nombreux malentendus entre le sens des mots dans notre langue et les mots et idées de la Couronne. Malgré ces différences, les cérémonies de traité, les discussions, les négociations, les promesses verbales et la remise de cadeaux se conformaient aux pratiques et aux protocoles de nos traités traditionnels.
  • La nation Mistawasis Nêhiyawak fait partie du Traité No 6, signé le 23 août 1876. Le chef Mistawasis était l’un des deux chefs de la région qui constitue aujourd’hui le centre de la Saskatchewan. Le chef Mistawasis a été le premier à signer le Traité No 6, puis d’autres chefs ont suivi.  Avant la signature de ce traité, le chef Mistawasis était reconnu comme un pacificateur. Notre peuple était doté de chefs et de dirigeants qui remplissaient diverses fonctions, mais aucun n’occupait un rôle plus important que celui de pacificateur.
  • À présent, lors d’un Jour anniversaire du traité qui survient annuellement, des membres de notre nation se réunissent et des représentants de la Couronne/du gouvernement canadien offrent des cadeaux à partager avec chaque membre de la nation Mistawasis afin de réaffirmer les promesses du traité. Ces cadeaux consistent en 5 $ pour chaque membre de notre collectivité, 15 $ pour chacun des 4 conseillers de bande et 25 $ pour notre chef. Bien entendu, en 1876, ces montants permettaient l’achat d’un grand nombre de fournitures. De nos jours, pour la nation Mistawasis, ce paiement annuel symbolise et réaffirme les promesses du traité.
  • Aujourd’hui, nous continuons de faire des promesses de traité du 21e siècle avec les gens qui partagent nos territoires traditionnels.
  • La Réserve de la biosphère de Redberry Lake, l’ACRB et la Commission canadienne pour l’UNESCO sont des amis des Mistawasis.

Soutenez le travail de nos régions de biosphère

Rejoignez-nous pour construire des communautés résilientes, protéger la nature et créer un avenir durable pour les générations à venir.

En savoir plus
A photo of boats at Alma Warm in New Brunswick.